La loi Pinel est une loi en faveur des investisseurs en logement locatif. Elle permet de bénéficier dune réduction d’impôts sur le revenu lors d’un investissement locatif, à condition que la durée minimum de location soit de 6 ans, que le logement loué soit neuf et considéré par le locataire comme résidence principale. Cette loi fut introduite par Sylvia Pinel, ancien ministre du logement. Elle existe depuis 2014, mais elle fut revue en 2018.

Que comporte la nouvelle loi Pinel ?

La nouvelle loi Pinel est applicable pendant la période s’étendant entre début 2018 et fin 2021. Elle ne diffère pas tellement de la loi Pinel classique. Le changement principal réside dans son système de zonage: il est beaucoup plus strict que le précédent. Ainsi, les villes sont classées selon leur pourcentage de tension. Celles décrites comme “tendues”, c’est-à-dire où les demandes de logement dépassent largement les offres disponibles, peuvent en bénéficier, et font partie des zones A1 bis, A et B1.

Les villes “détendues”, qui présentent un équilibre entre les demandes et les offres, ne peuvent plus en bénéficier. Ainsi, les anciennes zone B2 et C sont radiées.

Ces modifications ont leurs avantages. Elles permettent de faire face au manque de logements et rééquilibrer leur distribution. Elles protègent d’un autre côté les investisseurs, en les encourageant à investir dans les zones Pinel, là ou il y a une grande demande. C’est donc une garantie de travail pour eux. Et puis, ces changements sont tout aussi bénéfiques pour l’état puisqu’ils lui permettent d’économiser sur ses fonds et d’investir dans d’autres domaines.

Quelles sont les zones bénéficiant de la loi Pinel ?

Même si la nouvelle loi Pinel recentrée conserve tous ses avantages, les zones qui en bénéficient ne sont plus les mêmes, puisqu’elle est désormais centrée vers les villes qui souffrent d’une forte tension. Les zones qui en bénéficient sont:

  • Zone A bis: comporte Paris et les 29 communes environnantes faisant partie des départements suivants: Yvelines, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise.
  • Zone A: englobe l’Île de France, la Côte d’Azur, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier et l’agglomération Genevoise française.
  • Zone B1: elle englobe les métropoles supérieures à 250.000 habitants, la grande couronne parisienne, et certaines villes en expansion où le prix de l’immobilier est cher comme Saint-Malo, Bayonne, la Rochelle, Chambéry, la Corse ainsi que les îles françaises et les départements d’outre-mer (Guyane, Guadeloupe, Martinique…).

Certaines villes ont été reclassées comme Dijon, qui était en B2 et est maintenant en B1. La zone C n’est plus éligible à cette loi, ainsi que la zone B2. Néanmoins celle-ci peut en bénéficier temporairement pendant le courant de l’année 2018.

Allez, la suite est là !